L'envol des lucioles
Thérapeute du langage
Praticienne et facilitatrice Access à Nantes

Réflexions du moment

« Il était une fois ... quand mon père est mort, la Vie s’est montrée ... »
Partage intime... mais je crois que ce texte pourra en accompagner certains...

Il y a deux ans, mon père tombait subitement dans le Coma après une chute. 
Il y a deux ans, la vie prenait soudainement une tournure hors norme, hors réalité, hors structure, hors temps... 
10 jours de coma... 
Yoyo émotionnel, boule au ventre, quelques espaces de répit, de douceur, puis à nouveau, l’indéfinissable, l’innommable, le truc qui rentre pas dans nos cases de mental. 

J’ai su tout de suite qu’il allait mourir. 
Et très vite, je me suis connectée à lui, (ou il s’est connecté à moi), tandis que son Corps était à l’hôpital. 
Cet homme, avec qui le dialogue était parfois difficile, m’invitait à découvrir des parts de lui tellement plus immenses et incroyables. 
Au delà des mots, dans ce doux frémissement du cœur. 

Heureusement, j’avais ces connexions, heureusement, j’avais une amie qui me
traduisait ce qu’elle percevait dans l’invisible. 
Temporairement, l’étau se desserrait, la peur s’apaisait. 
Et puis, la dureté du quotidien ( c’est ainsi que je l’interpretais) me
rattrapait: « votre père a eu quelques Reflexes à l IRM, on va se donner encore 15 jours »
« ah non, en fait, plus rien, nous allons réfléchir à la Possibilité de le Débrancher »

J’ai trouvé ces 10 jours tellement difficiles... 
Et, en même temps, j’ai expérimenté le seul temps qui existait: l’instant présent. Incapable de me Projeter. Les habitudes quotidiennes avaient volé en éclats : Je mangeais quand j’avais faim et surtout ce que mon corps réclamait. 
J’étais incapable d’imaginer ce que les instants suivants allaient être.  
C’est un peu comme vivre en équilibre sur un fil... Si tu te lâches la main, tu te casses la gueule. 
Laisser Être la Vie, au-delà des croyances, des peurs et de tout ce qui pouvait en être dit. 


Et puis... on a choisi de le débrancher... Pas de grandes questions.

Ma mère, ma Soeur et moi étions d’accord. Mon père n’aurait jamais supporté rester dans cet état. 
Pour moi, c’était aussi la possibilité d’achever ce que je vivais aussi parfois comme un cauchemar....

Ce qui m’a étonnée dès le Départ, c’est que Tout semblait être orchestré à la note près.  
Quelques jours avant ce jour , j’avais perçu comme une montée en vibration dans mon corps et ces mots « on te prépare »...
Son départ aussi lui ressemblait tellement.: Rapide, secouant, efficace. 
C’est comme s’il avait attendu que je le rejoigne à la Rochelle, que j’ai le Temps d’avoir une discussion à cœur ouvert avec lui, pour tomber dans le Coma. 
Puis, il nous a offert 10 jours pour qu’on ait le temps de prévenir la famille, les amis.. 
Pour que j’apprivoise l’état de ce corps inerte et toutes les démarches qui me faisaient tant peur. 
Que je reçoive, pendant sa période de coma, le texte que je lirai à son enterrement. 
Que je transmette des messages à ma Soeur, à ma mère ( si fermée à la possibilité d’une vie après la Mort).
Que je perçoive le moment où il a choisi de lâcher son corps. 

Même absent, il semblait prendre encore soin de chacun de nous. 

Nous avons reçu aussi tant d’amour pendant cette période. Amis, proches. 
Quelques mots, des regards, des câlins... 

Pendant les trois mois qui suivirent l’enterrement, les larmes ont coulé quasi tout le temps. 
Des larmes inexplicables. A qui appartenaient-elles ? 

La magie s’est montrée aussi: sa mort a ouvert des portes jusqu’alors infranchissables. 
J’ai rencontré l’outil énergétique « Access Bars » quelques mois après, mue par la profonde tristesse qui m’habitait. 
Cette nouvelle approche a permis que j’unisse visible et invisible dans mon job. Ça faisait tellement longtemps que je tentais de les faire se rencontrer.! 

Je percevais Mon père très présent au départ. Les prises de conscience que j’avais semblaient l’accompagner lui aussi dans son cheminement dans l’invisible. 
Ça peut paraître étonnant et pourtant, je crois que ce qu’on libère dans nos vies créent aussi de nouveaux espaces pour ceux qui nous accompagnent de l’autre côté du rideau.

Nous sommes toujours intimement liés. Seuls les yeux de notre corps ne captent plus les images. Le lien EST et reste indestructible.
Un jour, j’ai senti que je ne souhaitais plus jouer ce rôle d’accompagnatrice, rôle que j’avais déjà joué lors de son incarnation. 
Je lui ai demandé de me laisser. Et j’ai perçu qu’il s’éloignait . 
Et pourtant, Mon père n’est jamais très loin... il y a quelques mois, j’ai organisé une formation aux bars à La Rochelle, dans l’appartement où il est tombé. Il y a eu tant de synchronicités entre les participantes, dans les conversations... qu’immédiatement j’ai su qu’il avait participé à cette création. 
Il était là d’ailleurs ... 
C’est ce jour-là que j’ai rencontré une amie chère à mon cœur, dont le Père était décédé la même année que le mien... 
Et depuis, il n’est pas rare que ces deux-là se retrouvent pour mijoter des petits plans bien ficelés ! 
Aujourd’hui, ça fait deux ans... Mélange subtil d’un peu de tristesse et d’infinie gratitude. 
Je découvre un autre homme, me Reconnecte avec des parts de lui dont je m’étais coupée parce que je n’arrivais plus à l’aimer suffisamment ...
Les expériences de vie avaient dessiné des espaces d’incompréhensions et de silence pudique.
J’ouvre la Porte aussi à des parts de moi que j’avais exclues ou mises en sourdine.

La forme n’est plus. Mais que sa présence est puissante... 
Son absence physique est une invitation à éclairer ces parts d’amour non reconnues. 

Il continue d’œuvrer dans l’ombre pour lui, pour moi et pour tant d’autres. 
Alors merci à toi ... 
Merci de m’accompagner de cet espace invisible et pourtant si intensément proche de mon cœur. 
Ton âme appelle mon âme à nous visiter et à visiter le monde ... 
Son absence physique ne demande pas à ce que je m’engouffre dans ce vide. Au contraire, c’est encore plus un appel à ma Présence ici et maintenant, dans l’union de tous ces espaces définis et non définis.

alors, si vous êtes amenés à traverser ces expériences hors cadre, écoutez au delà des mots et des bruits, allez voir avec les yeux de votre cœur tout ce qui se joue au delà de ce que cette réalité veut bien nous montrer. 

Oser s’ouvrir aux cadeaux, au doux chuchotement des âmes .. 

Illustration ( modifiee) : Alexandra Jeuillard


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.