L'envol des lucioles
orthophoniste
Praticienne et facilitatrice Access à Nantes

Souvent, lorsque quelque chose me dérange, je vais poser des questions. 

"c'est quoi ce bazar? Comment vais je faire pour résoudre ça? pourquoi il dit ça? pourquoi il fait ça?"

Soyons clairs, ce que je souhaite avant tout, rapidement, c'est que cette situation s'arrête, que ça ne fasse plus mal. Je sors la cape de super héro avec objectif 100% solutions.

Dans mes questions, se cachent déjà mes attentes! 

Je me fais souvent croire que je reçois l'expérience, pleinement dans l'accueil. Est-ce que c'est vrai? Non, pas toujours. Je fais semblant. En fait, je suis barrières complètement levées et ce que je veux, c'est retrouver mon bien être, là où on me foutait la paix...Et c'est ok. Combien de fois ai-je cru que j'étais en danger, toute petite dans ce monde incompréhensible et insensé? 

Dans ces moments là, je bricole, je bidouille avec ce que je connais. 

Je rafistole. Mais que se passe t'il quand on fait avec les moyens du bord? Et bien, Tout ça ne tient qu'un temps. Peu à peu, ou brutalement, le bricolage de fortune lâche et nous revoilà avec le trou, le "problème".

Alors, ces derniers jours, je me suis invitée à poser des questions. Des vraies questions! Avec plus de conscience! 

C'est quoi des vraies questions?

Je dirais (et ce n'est que mon point de vue), que ce sont celles qui permettent d'élargir la situation. Celles qui n'espèrent pas une réponse immédiate. Celles qui vont jouer avec l'univers. Celles qui n'ont pas d'oeillères. Celles qui invitent au laisser Etre.

Combien de fois suis-je déjà arrivée à une conclusion, sans la respiration de la question.

Par exemple: J'ai besoin d'aide. Qui pourrait me contribuer? et là je réponds aussitôt, en chercheuse professionnelle de solutions: lui, non c'est sûr, il est trop occupé. Celle-là, peut-être, je l'ai aidée l'autre jour...

Je réponds à cette question avec mes propres critères, mes propres jugements, mes propres hypothèses et déductions faites à partir du passé (elle je l'ai aidée, lui il est trop occupé..).

et si après avoir posé cette question, je décidais de passer à autre chose?

Et si je laissais venir à moi le faisceau de possibilités dont je n'ai absolument pas conscience. Non pas parce que je suis une nouille! non! Mais simplement parce que, lorsque l'on cherche des réponses, c'est avec notre mental que l'on procède. Et notre mental, il est comme un ordinateur: il a un certain nombre de programmes et il ne sera efficace qu'à partir de ces programmes!

Nous sommes bien plus que toutes ces accumulations de données. 

Est ce qu'on est prêts à inviter la magie de qui on est, en s'ouvrant aux choix infinis?

Alors, je récapépète:

Vous rencontrez quelqu'un, posez des questions. 

Une situation ne vous convient pas? posez des questions.

Vous avez envie de plus de magie dans votre vie? posez des questions!

Quand vous sentez que votre business patine, posez des questions: quelles informations me sont nécessaires pour mon activité? Que dois-je faire, être, pour contribuer à mon business? Quoi d'autre est possible?

Observez aussi à chaque seconde de votre journée  la vitesse et la puissance que vous avez dans l'art des conclusions. Comment ça devient mieux que ça?

ET.... Laissez exister l'espace du RECEVOIR avec confiance!!

 

 

 

 

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.