L'envol des lucioles
Thérapeute du langage
Praticienne et facilitatrice Access à Nantes

au pays de mes patients
 

✨Retour d’expérience : La Puissance des mots.✨

A. a rendez vous avec moi.. et j’ai rendez-vous avec lui  .
Il m’attend en salle d’attente, assis à côté de sa mère. Je la Regarde et découvre aujourd’hui une femme totalement recroquevillée.. 
A. monte l’escalier et nous voilà dans mon bureau. 
Il affiche un grand sourire.
A. a appris à sourire, même si c’est le Bazar dans son cœur. Ce qu’on appelle un sourire de façade. 
Je me fie donc plus au reste de son Langage corporel, énergétique, ses intonations de voix... 
Première déception, son Sourire s’effrite...
Coco, mon chat n’est pas là... Cela fait quelques semaines qu’A. ne l’a pas revu. 
Il a pris une place importante dans nos séances, un véritable coupe de foudre !  
Je baisse encore plus mes barrières, l’accueille là-dedans, lui dit qu’il a le droit de me bouder toute la Séance , de m’en vouloir de ne pas avoir pu l’emmener ... 
A priori, ce que je lui dis finit par l’amuser. Il esquisse un mince sourire et s’autorise à dire sa déception. 


Je le laisse se déposer dans l’espace du bureau. J’ai appris à ne pas proposer tout de suite quelque chose, à repérer le rythme de mélodie du jour ... 
Il va toucher mes jeux, prend mon bâton pailleté, joue avec, laisse le temps s’étirer. 
Soudain , il me regarde et me dit : 
- « tu sais où est ma sœur? »
- Non, je ne sais pas...
Je capte un flot d’énergies un peu lourdes qui planent... 
- Attends, je vais te le faire deviner au pendu ( vous savez le jeu où on remplace les lettres par des traits).
- Tu ne peux pas me le dire? 
- Non...
Je perçois la fébrilité dans son corps. Il tient le bord du Tableau d’une main et semble s’aggriper au crayon de l’autre. 
Très vite, je saisis ce qu’il veut me faire deviner. 
Et .. je perçois aussi que de proposer des lettres au « hasard », l’une après l’autre, tranquillement, va permettre que tout ce qui est présent dans cet instant s’allège. Pourtant, j’ai découvert le mot caché derrière ces traits 
Il n’est pas long... je prends le temps ...
Je finis par le dire: 
- Prison? Mon ton se veut neutre. 
- Oui, 
Et, il tire un peu plus sur son sourire... Ses épaules, elles, s'affaissent...  
Je suis là, avec lui. Je le Soutiens énergétiquement. 

Je le questionne doucement pour que nous démêlions ensemble tout ce flot d’informations qu’il a captées et solidifiées, attachées au mot prison. 
Un grand nombre ne lui appartient sans doute pas.
Je lui propose d’aller dans sa vérité, au-delà de tout ce qu’il a entendu, de tout ce qu’on lui a dit. Savoir qu’il peut choisir à tout instant le regard qu’il a envie de poser sur cette expérience. 

Aujourd’hui, je perçois la puissance des mots, enfin surtout de tout ce qui s’y cache derrière, de ce qu’on y attache. 
Au point de ne plus pouvoir le dire...

Les mots, empreintes visibles et sonores de nos maux... Sommet d’un iceberg de pensées, croyances, mémoires individuelles, collectives, souterraines et inconscientes. 
Le mot en lui même est neutre. C’est un ajustement de lettres et de sons. 
Ce sont toutes les histoires qui s’y aggripent qui en font du miel ou des bombes. 
C’est tout ce gloubiboulga qui se joue en nous. 
Parfois, on ne peut même pas dire.. c’est trop intense, trop explosif.
Recevoir cette intensité, la regarder s’exprimer en nous, permettre le mouvement sans s’y identifier, sans vouloir à tout prix la nommer tout de suite. 
Et puis, quand c’est possible, y déposer les mots qui nous ressemblent, dans lesquels on aura choisi d’y insérer des représentations vibrantes, des parcelles de nous, dans cet instant. 
Et si nous osions aller regarder derrière le voile du mot? 
Et si nous prenions notre torche de conscience pour éclairer ces espaces, et les inviter à se transformer dans notre corps et dans nos pensées? 
Qu’avez-vous ressenti en lisant l’histoire de cet enfant? En découvrant le Mot prison? Quelles sont les pensées que vous y avez associées? Les éventuelles peurs, conclusions,suppositions, projections? 
Qu’en a dit votre corps? 
Écoutez les petites musiques de mots, celles qui déraillent, celles qui sursautent et qui bégaient, celles qui appellent la joie et celles qui transmettent les voix du cœur . 
Oser aller au-delà de tout ce que vous croyez savoir....


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.