L'envol des lucioles
Orthophoniste , coach, auteure
Praticienne et facilitatrice Access à Nantes
L'envol des lucioles
Orthophoniste , coach, auteure
Praticienne et facilitatrice Access à Nantes

Réflexions du moment

Permettre la parole... Ne pas la Forcer..


Quand mon père est mort, j’ai beaucoup pleuré les mois suivants. 
J’avais du chagrin, encore un peu sous le choc de ce qu’on venait de traverser. 
Et j’étais tellement à fleur de peau que je craignais de rencontrer des gens qui m’en parleraient. 
Recevoir le regard de l’autre, sa parole, ses émotions, ses peurs... C’était juste impossible pour moi...
J’ai commencé à prendre conscience de l’importance de respecter l’espace intime de chacun.
Une danse qui s’exécute au rythme de la Petite musique personnelle intérieure...

Lorsque je reçois un enfant pour la Première fois en orthophonie, un temps est destiné à recueillir un certain nombre d’informations. On appelle ça l’anamnèse.
Nous avons appris à poser des questions sur le Déroulement du développement de l’enfant, son parcours depuis sa naissance.
On interroge les parents sur les événements familiaux. On se promène entre passé et futur, on émet des hypothèses que l’on ajuste aux grilles de lecture de normes. 
Parfois même, sous prétexte que nous sommes des Professionnels, nous avons presque un droit, voire un devoir de savoir!

Moi, lorsque j’ai vécu cela en tant que patient... Un grand nombre de mes barrières se sont dressées... Pas par désintérêt, par cachoterie... Non. Juste pas envie de dire à cet instant, devant mon enfant, à cette personne, parce que ce n’est pas encore possible dans la mise en mots... 
Et si on prenait le temps de dérouler la partition de cette vie? 
Il n’y a aucune urgence ni obligation à obtenir toutes ces données pour entrer en relation avec l’autre. Ce n’est pas un visa vers la réussite...
Et si les infos nécessaires dans cet instant allaient se dire simplement, dans cet espace d’être que nous proposons. 
Et si nous pouvions rencontrer l’autre au-delà de son « pedigree », en entrant dans son histoire au rythme de sa narration? 
Écouter les silences entre les notes, les changements de rythmes, les pauses... S’autoriser à entendre plus loin que la chanson habituelle. 
J’aime ces rencontres de cœur à cœur.. Chacun y joue sa petite mélodie au gré de ses possibilités.
Parfois, j’éclaire quelques notes cachées, d’une lumière douce, un peu tamisée..
L’autre regarde s’il le souhaite, l’ignore s’il préfère...
Chacun sa partition pour créer ensemble une nouvelle symphonie, s’accorder pour mieux vibrer .


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.