top of page
  • Photo du rédacteurVirginie Rabier Lenvoldeslucioles

Dis le vieux? Tu nous écoutes?

Les jeunes, les vieux,

On a beau se regarder dans les yeux

C’est bien un immense boulevard

parfois qui nous sépare


Des fois, nos vieux, ils veulent devenir nos potes.

On finit par les retrouver en boîte

À se trémousser sur des chansons un peu hot.

franchement? on trouve ça parfois tellement bizarre

De les voir inverser nos rôles standard.


Ou alors,

ils nous servent et nous resservent

D’anciennes et ennuyeuses histoires

Qui les empêchent de s’endormir le soir.

Inquiets, Ils nous abrutissent de possibles avenirs

Qui nous donnent direct envie de fuir.


Qu’est-ce qu’on peut trouver ça ringard

Toutes ces vieilles  histoires copiées sur buvard

Des sornettes même plus plausibles

qui aussitôt,font sauter nos fusibles.


Ils ont l’air un peu paumés, un peu mendiants

Nos vieux, nos parents.

Des petits pruneaux asséchés par la vie

Certains ont l’air fatigués, semblent ternis.

On dirait même parfois qu’ils ont abandonné

De vraiment prendre soin de nous regarder,

De comprendre ce qui nous anime tant

De saisir là où on ne fait pas du tout semblant

Ils balancent des phrases bien huilées

Sans avoir vérifié

si  la date de validité n’était  pas périmée.


« Range ta chambre,

Fais tes devoirs,

Arrête de t’amuser,

C’est pas la vie ça mon bébé.

Faudrait peut-être un peu plus de sérieux

Pour décrocher un job et rêver d’un  avenir joyeux.

N’échoue pas,

Réussis.

Tu vois c’est ça la vie ».


Quand on est face à tout ce bla-bla ,

On aurait envie de vous demander fissa:

Vous êtes sûrs que c’est le remède au bonheur?

Que les études, le boulot, la maison, les gosses c’est le chemin du cœur?


Quand on vous regarde vous agiter,

Dans votre bocal bien astiqué,

On ne va pas vous dire que ça nous inspire

On se dit juste que ça pourrait être pire.


Alors ? Qu’est-ce qu’on fait?

On vous écoute sans rechigner?

Ou on tente de se frayer

Une nouvelle route vers plus de gaieté, vers plus d’authenticité et de vérité?


Qui de nous est vraiment paumé?

Fatigué?

Est-ce que vous vous sentez vivants, est-ce que vous vous sentez entiers?


C’est vrai qu’on donne parfois l’impression de ne rien branler

De rire  et de blaguer .

Mais peut-être que pendant quelques secondes ,

Vous pourriez vraiment nous observer

Au-delà de tout ce fatras de croyances,

Au-delà de toutes ces idées rances

Qui vous empêchent de vraiment nous regarder,

De nous aimer pour  qui l’on est .


On n’a pas de réponses à la vie.

Ni même parfois d’utopies.


On ne sait pas ce qui est vrai

Ou ce qui est totalement désuet.


On teste, on essaie, on remet en question,

On joue parfois les rebellions

Pour créer du nouveau, pour dépoussiérer quelques vieux cons.

Certains de nous se la jouent discrets,

Et crèvent dans leur coin pour de vrai.

D’autres  rêvent d’un monde

Où on laisserait parler nos ondes.


Heureusement y a des vieux

Qu’ont réussi à ouvrir les yeux,

Qui sont sortis de l’illusion,

De la hiérarchie des vieux cons.

Ceux-là nous écoutent,

Ils empruntent nos routes

Et nous on entend aussi

Les chemins qu’ils ont choisis.


Les boulevards qui nous séparaient

Deviennent alors des tresses qu’on se crée

On partage ensemble nos idées,

On crée plus grand , plus léger.

On s’amuse plus

On s’aime plus

On s’entraide et on découvre

Qu’adultes et enfants

Chacun ensemble, on s’apprend.

franchement c’est vraiment kiffant

Et c’est peut-être ça la vie a partir de maintenant.

.








Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page